Le tour du Mont Colombis
>>
Accueil
>
Cyclo
>
Le tour du Mont Colombis
Chorges

Le tour du Mont Colombis

Eau
Point de vue
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Un parcours en dent de scie ! Jamais très longues mais relativement nombreuses, les ascensions vous mettront à rude épreuve. Au col Lebraut, profitez du panorama avant de redescendre sur Chorges.
L’ascension du mont Colombis, avec ses pentes hors normes, est un défi de taille pour nombre de cyclistes. Mais, avec cet itinéraire, on vous propose plutôt d’en faire le tour. Néanmoins, plusieurs difficultés vous attendent, vous obligeant à trouver des ressources pour vous dépasser physiquement. Votre satisfaction en sera d’autant plus grande !

Les 15 patrimoines à découvrir

  • Eau

    Fontaine

    Très belle fontaine en pierre permettant de se rafraîchir en plein centre de Chorges.

  • Histoire

    Chorges, cité caturige

    Chorges est issu du latin « caturigomagus » qui signifie « le marché des rois de la guerre ». C’est vers 400 ans avant J.-C., que les Caturiges, peuplade celte venus d’Europe Occidentale s’installent dans la région. Ils sont chasseurs, éleveurs, agriculteurs mais surtout de grands commerçants avec les tribus voisines et l’Italie du nord.

    De loin, Chorges apparaît comme un gros bourg qui se dresse sur fond de hautes montagnes, resserré autour d’un beau clocher roman.

    Chorges fut, sous l’Antiquité, une station de la voie romaine Briançon-Arles, et capitale des Caturiges. Il reste d’ailleurs de cette époque une stèle portant une inscription dédiée à « Néron, prince de la jeunesse ».

    Au Moyen-Age, Chorges était entouré de remparts flanqués de tours rondes, dont il ne reste aujourd’hui que quelques vestiges. Une balade dans les ruelles encore pavées de Chorges mène à l’église Saint Victor (classée Monument Historique en 1862, construite au XIIe siècle par les moines de St Victor de Marseille. Caractère particulier : la forme rectangulaire de la nef et le choeur à cinq pans. De style composite, elle a su garder des traces de style roman mais elle possède également des éléments architecturaux de style gothique flamboyant).

    A côté de ce riche patrimoine, Chorges a également la chance d’être situé tout près du lac de Serre Ponçon et aux portes du Parc National des Écrins.

    Source : mairie de Chorges et http://www.provenceweb.fr/

  • Petit patrimoine

    Le Serre du Clocher

    Le village attire tous les regards grâce à son étonnant clocher blanc qui le surplombe : "le Serre du clocher ".
    Ce dernier doit son nom à la présence en son sommet du clocher de la première église Rambaudine, l'église Sainte-Croix, détruite par les protestants, en 1565. Depuis ce clocher et la table d'orientation proche, la vue est imprenable, à 360° sur le Gapençais, le Champsaur et le Val d'Avance au promeneur.
    Sourcehttp://www.cc-serreponconvaldavance.com
  • Point de vue

    Point de vue

    Profitez de ce beau panorama sur le Champsaur et le Gapençais. 
  • Eau

    Fontaine

    Fontaine se trouvant au croisement principal du village, entre la cabine téléphonique et le monument. 
  • Petit patrimoine

    Rambaud

    Situé aux portes de Gap, le paisible village de Rambaud se caractérise par son clocher perché sur une butte « le Serre du Clocher ». Le sentier traverse le village puis descend en direction de Gap.
  • Petit patrimoine

    Sanctuaire Notre-Dame du Laus

    Le sanctuaire Notre-Dame du Laus est un haut-lieu spirituel catholique situé dans les Alpes du sud. Il a pour origine des apparitions de la Vierge Marie à une bergère, Benoîte Rencurel, entre 1664 et 1718.
    Ouvert à tous, il accueille des personnes désireuses de prendre un temps de prière et de ressourcement. Des sessions, pèlerinages et grands rassemblements y sont organisés régulièrement. L’animation spirituelle est assurée par des prêtres du diocèse de Gap et d’Embrun, des sœurs bénédictines du Sacré-Cœur de Montmartre et une équipe de laïcs.
    Plus de 170 000 visiteurs français et étrangers viennent chaque année au « Laus » : personnes seules ou en groupes, familles, jeunes…
    Sourcehttp://www.sanctuaire-notredamedulaus.com

  • Eau

    Fontaine

    Ce point d'eau se trouve à l'entrée du site de Notre Dame du Laus.
  • Petit patrimoine

    Chapelle du Précieux Sang

    Construite de pierres, de briques et de marbre, la chapelle est inaugurée le 16 octobre 1862, durant l’épiscopat de Mgr Bernadou. Elle a la grande particularité d’être dessinée sur un plan octogonal, dans un style roman. Le toit est surmonté d’un campanule supporté par des colonnettes.
    A l’intérieur, l’autel circulaire fait d’une pièce taillée dans le marbre repose sur un socle octogonal. La croix d’Avançon est suspendue dans la coupole, au centre de la chapelle, à la verticale de l’autel et de l’emplacement originel du calvaire.
    Les vitraux des sept fenêtres sont constitués de mosaïques de verres blancs et colorés avec un encadrement de fleurs et de plantes alpestres dessinées par les frères Tulasne eux-mêmes.
    Au-dessus, huit oculi sont fermés par des vitraux sur lesquels sont représentés : l’une des apparitions du Christ à Benoîte ; une apparition de la Vierge ; une Pietà ; les patrons des généreux donateurs (saint Louis et saint Charles Borromée) ; sur les quatre derniers vitraux, une croix grecque entourée de fleurs.
    Sourcehttp://www.sanctuaire-notredamedulaus.com

  • Petit patrimoine

    Croix

    Trouvez cette deuxième croix ouvragée plus haut en direction de la chapelle des Fours.

  • Eau

    Fontaine

    Cette fontaine permet de faire un détour et de déambuler dans les rues du village.

  • Histoire

    Maison de Benoîte Rancurel

    Née en septembre 1647 à Saint-Etienne d'Avançon, Benoîte Rencurel voit la Sainte Vierge dès mai 1664 au Vallon des Fours, puis au Laus. La Mère de Dieu s'est manifestée à Benoîte des centaines de fois durant 54 années.

    La Maison ouverte à présent au public, a permis un travail collaboratif avec le professeur d’Histoire du lycée Aristide Briand de Gap, Olivier Hanne, pour mettre en place les diverses expositions qui y sont présentées. Au rez-de-chaussée la vie au XVIIe siècle, les campagnes, la vie ecclésiastique, le Laus, etc... A l’étage, une des chambres poursuit l’exposition avec plusieurs pièces vestimentaires ecclésiales, allant du XVIIe au XIXe siècle, des objets issus soit du site soit du sanctuaire, et un film, Foi et Religion, qui présente le contexte de l’Eglise du temps de Benoîte.
    La dernière pièce reste un oratoire pour tous ceux voulant se recueillir en ce lieu.

    Source : Claudine Fouque, Alpes et Midi

  • Petit patrimoine

    Croix

    Une croix de fer surplombe le croisement.

  • Eau

    Serre-Ponçon et l'aménagement de la Durance

    Prenant sa source vers 2 350 m d’altitude, la Durance parcourt 324 km au fil de ses divagations. C’est une rivière fantasque au régime torrentiel, avec des crues au printemps et en automne. À Embrun, son débit peut varier de 1 à 100 ! Avant son aménagement, les crues centennales lui donnent, au confluent avec le Rhône, un débit cinq fois supérieur au débit moyen du fleuve. Un grand réservoir régulateur est proposé à la construction, en 1909, au goulet d’étranglement que constitue Serre-Ponçon. La géologie interdisant un barrage en béton, la solution de la digue de terre s’impose. EDF entreprend le chantier en 1955 par le détournement des eaux. Ensuite, en trois ans est construite une digue de 14 millions de m3 de terre compactée avec un noyau central en argile. Haute de 123 m et longue de 600 m à la crête, elle a une épaisseur à la base de 650 m. C’est le plus grand barrage en terre d’Europe. Sa mise en eau dure 18 mois, de fin 1959 à mai 1961, créant un lac de 30 km2, plus vaste que celui d’Annecy, s’étirant sur 19 km et retenant 1 200 millions de m3 d’eau. Cette réalisation a permis d’écrêter les crues, sans les supprimer (cf. 1993 et 1994). L’alimentation régulière des canaux d’irrigation de moyenne et de basse Durance est assurée, ainsi que celle des villes. L’usine de Serre-Ponçon et la quinzaine d’équipements hydro-électriques situés en aval sur des canaux de dérivation produisent l’équivalent énergétique de deux centrales nucléaires. Enfin, sur le grand lac, les activités nautiques sont favorisées par une brise de vallée fréquente. 
  • Loisirs

    Muséoscope

    Espace multimédia sur la construction du barrage de Serre-Ponçon, sur l’histoire des anciens villages de la Durance et de l’Ubaye. A travers un  parcours visuel et sonore, venez découvrir  de manière ludique les aspects, géographiques, techniques, sociaux, humains de la réalisation du plus grand barrage, en terre, d’Europe.
    Maquettes des villages engloutis, film sur l'avant-barrage avec des témoignages des anciens habitants, images d’archives, animation de la mise en eau du barrage, film sur la construction du barrage…

    museoscope-du-lac.com
    © Comité de Promotion de Serre-Ponçon


Description

  1. Prendre la direction du centre-ville de Chorges et, au niveau d’une fontaine et d’un restaurant, prendre à gauche sur 300 m. Au croisement, partir à gauche et suivre fidèlement cette petite route durant 5 km pour rejoindre le hameau des Carles. Continuer tout droit jusqu’à une intersection puis virer à gauche en empruntant la “Route des Borels”. Descendre jusqu’au village de la Bâtie-Neuve et, à un rond-point, prendre à droite vers le Col de Manse (D14).
  2. Prendre de l’altitude au fur et à mesure que l’on progresse, tout en profitant du panorama. Au bout de 5 km, atteindre une bifurcation et basculer à gauche en direction de Gap (D314). Faire 2 km et arriver à un croisement où deux panneaux “Sens Interdit” se font face. À cet instant, prendre à gauche (c’est autorisé pour les vélos) et descendre jusqu’à la N94.
  3. Partir à droite sur 100 m et tourner à gauche (prudence) en direction de “Grand Larra”(D206). La route s’élève progressivement. Traverser le hameau et poursuivre en direction de la Bâtie-Vieille. Atteindre la D6 et partir à droite vers Gap. Dépasser la Moutouse et, 1 km plus loin, arriver sur une intersection avec une croix en bois. Effectuer un virage pratiquement à 180° et prendre la direction de Rambaud (D106). Poursuivre l’ascension vers Jarjayes et profiter d’un panorama entre montagnes et plaines agricoles.
  4. Enfin, face à une chapelle et son cimetière, partir à gauche vers Notre-Dame-du-Laus. Grimper jusqu’au col de Tourrond puis profiter d’une belle descente comprenant plusieurs virages bien sinueux. Traverser Notre-Dame-du-Laus et rejoindre la vallée de l’Avance et la D942. Prendre à droite vers Sisteron sur 200 m et, juste après un arrêt de bus, partir à gauche sur une petite route de campagne qui mène à Saint-Etienne-le-Laus. Rejoindre la D942 pour se diriger vers Valserres. Traverser ce village et contourner une montagne en empruntant la D942a. Atteindre ensuite la D900b puis partir à gauche vers Gap. Faire 2 km avant de bifurquer à gauche en suivant la direction de Piégut.
  5. Passer au-dessus de la Durance et, au croisement suivant, prendre à gauche toujours en direction de Piégut. Rester sur cette agréable route (D704) avant de la quitter et opter pour celle qui se dirige vers Rochebrune. Traverser la plaine tout en longeant la Durance (et une base de loisirs). Dépasser Rochebrune et, au croisement, prendre à gauche et passer à nouveau au-dessus de la Durance.
  6. Au STOP, prendre la D900b vers Espinasses et, à la sortie du village, partir à gauche en direction du lac de Serre-Ponçon (D3). Durant l’ascension qui mène au col Lebraut, on pourra remarquer l’ampleur du travail qui a été réalisé pour construire ce barrage. On profitera également d’un beau panorama sur les eaux turquoises du lac et les montagnes environnantes. Une fois au col, se préparer à une belle descente de 8 km pour retourner à Chorges. Passer ensuite sous la N94 et, 200 m après, bifurquer à gauche pour retourner au parking de la gare.
  • Départ : Parking de la gare, Chorges
  • Arrivée : Parking de la gare, Chorges
  • Communes traversées : Chorges, Montgardin, La Bâtie-Neuve, La Rochette, La Bâtie-Vieille, Rambaud, Jarjayes, Valserres, Saint-Étienne-le-Laus, Avançon, Remollon, Venterol, Piégut, Rochebrune, Théus, Espinasses et Rousset

Météo


Profil altimétrique


Recommandations

  • Respecter le sens de circulation des parcours.
  • Respecter les autres usagers de la route.
  • Le port du casque est obligatoire
  • N’hésitez pas à consulter info route 05 avant de partir

Lieux de renseignement

Bureau d'Information Touristique de Chorges

Grand rue, 05230 Chorges

https://www.serreponcon.com

chorges@serreponcon-tourisme.com

0492506425

D’octobre à mars : du lundi au samedi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h
Avril, mai, juin et septembre : du lundi au samedi de 9h à 12h30 et de 14h30 à 18h
Juillet et août : du lundi au samedi de 9h à 12h30 et de 14h30 à 19h. Dimanche de 9h30 à 12h30

Fermé le jeudi hors vacances scolaires toutes zones
Jours fériés (sauf 14 juillet et 15 août) : fermé
En savoir plus

Transport

Depuis Gap :
  •  Réseau Zou! : Ligne 69 / Fréquence : Toutes les 4h
                                 Ligne 530 / Fréquence 2 fois par jour

Depuis Embrun :
  • Réseau Zou! : Ligne 69 / Fréquence : Toutes les 4h
Plus d'infos : https://zou.maregionsud.fr

 SNCF : TER
Plus d'infos : https://www.sncf-connect.com

Accès routiers et parkings

Suivre la N94 depuis Gap ou Embrun jusqu'à Chorges puis la gare

Stationnement :

Parking de la gare, Chorges

Source

Serre-Ponçon

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :


À proximité
14