Tour du lac de Serre-Ponçon à VTTAE en 4 jours
>>
Accueil
>
VTT
>
Tour du lac de Serre-Ponçon à VTTAE en 4 jours
Baratier

Tour du lac de Serre-Ponçon à VTTAE en 4 jours

Eau
Patrimoine et histoire
Point de vue
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
150 km au plus proche du lac afin de pouvoir profiter du paysage, de mettre les pieds dans l’eau, mais aussi d'utiliser une assistance électrique pour s'emparer de nombreux sentiers ludiques qu'offrent cet itinéraire du sud des Alpes.
Avec des panoramas dignes d’une station balnéaire de la Riviera, le Lac de Serre Ponçon est une petite mer à la montagne. Mais cette mer intérieure est également la plus grande retenue d’eau de France. Artificiel par son barrage, le lac Serre-Ponçon, mais aussi ses montagnes avoisinantes n'en demeurent pas moins sauvages et recèlent de sublimes points de vues et de descentes mémorables.

Les 24 patrimoines à découvrir

  • Loisirs

    Musée de la Charcuterie

    Au coeur de ce tout nouveau musée Embrunais de la charcuterie vous retrouvez l’histoire de la migration des charcutiers Embrunais à Marseille. Pendant plus d’un siècle le savoir-faire des Hautes-Alpes a pris place au sein de la cité phocéenne. La charcuterie fut un vecteur de la constitution d’une grande famille, mais également d’une puissance économique.

    A travers notre musée vous redécouvrez des souvenirs de grandes et bonnes tables. Au menu de la visite : convivialité, relations humaines et partage.

    Crots représente la capitale de la charcuterie par le nombre extraordinaire de maîtres charcutiers qu’elle a fait naître à Marseille, Toulon, Aix-en-Provence et Nice. Un xiècle durant lequel le savoir-faire des Crétorins a séduit les habitants de Provence.

    Les charcutiers longtemps installés en famille, ont conçu des spécialités à partir de produits locaux. Ainsi, ils savent mettre en valeur la beauté des produits du terroir. Une certaine ethique et l’amour du travail bien fait sont évidents lorsque l’on écoute les charcutiers parler de leur métier. Depuis la fin du XXème siècle, il reflète un art de vivre et témoigne des traditions régionales pluricentenaires.

    Source : http://museeembrunaisdelacharcuterie.fr/

  • Petit patrimoine

    Calvaire

    Calvaire situé au croisement entre l'avenue de la Grande Charrière venant de Crots et la route menant vers la N 94.

  • Petit patrimoine

    Eglise Saint Laurent

    L'église Saint-Laurent du village de Crots n'est peut-être pas aussi grande que ses voisines, la cathédrale d'Embrun et l'abbaye de Boscodon, mais elle est inscrite au titre des Monuments historiques depuis 1978.

    L'église est érigée au XIVe siècle. Bien que cela ne soit pas courant au Moyen-Age, elle est orientée Nord-Sud et pas Est-Ouest. L'exiguïté du site, limité par des remparts, pourrait expliquer cette orientation. D'abord de style roman et en forme de croix latine, l'égise connaît des modifications au fil des siècles. Par exemple, quatre chapelles latérales viennent masquer le plan latin. Des fresques sont peintes au XVe et XVIIIe siècles.

    Le clocher de l'église Saint-Laurent est quant à lui d'inspiration lombarde et a été édifié, du côté est, en 1828.

    Source : www.fondation-patrimoine.org (https://www.fondation-patrimoine.org/les-projets/eglise-saint-laurent-crots)

  • Eau

    Fontaine

    Sur l'Avenue de la Grande Charrière, à Crots, se trouve cette ravissante fontaine en pierre.

  • Eau

    Lavoir

    Lavoir et fontaine dont l'eau n'est pas controlée.

  • Eau

    Fontaine

    Très belle fontaine en pierre à ne pas manquer dans le centre du village de Crots.

  • Petit patrimoine

    Statue de St-Antoine

    Statue de Saint Antoine, patron des Charcutiers, inaugurée le 22 fevrier 2014.

  • Point de vue

    Point de vue

    A quelques pas seulement du GR®, le point de vue de "la Cagnolle" offre un sublime panorama à 360° sur le fameux lac de Serre Ponçon, le Mont Guillaume, les Aiguilles de Chabrières, le pont de Savines, et les villages de Puy Sanières et Saint Apollinaire. Du point de vue revenir sur ses pas et rejoindre la piste. 

  • Eau

    Fontaine

    Une belle fontaine en bois est à la disposition des randonneurs pour un rafraîchissement à l'entrée du hameau de Beauvillard.

  • Petit patrimoine

    Chapelle St-Pierre

    Cette chapelle, dédiée à Saint Pierre, a été fondée en 1701 par Jean Albrand avec l’autorisation de Monseigneur de Genlis, archevêque d’Embrun.

  • Loisirs

    Aire de pique-nique

    Cette agréable aire de pique-nique, en lisière de forêt, dispose de tables et d'un emplacement pour faire du feu.

  • Architecture

    Abbaye de Boscodon

    Située à 1150 m d’altitude, au cœur d’une sapinière exceptionnelle enserrée dans un écrin de montagnes, l’abbaye est un remarquable monument du XIIe siècle.
    Fondée en 1130 par Guillaume de Montmirail, elle fut 12 ans plus tard affiliée à l’Ordre de Chalais en Chartreuse et devient l’abbaye la plus importante de l’ordre, vivant de l’exploitation forestière et de l’élevage.

    Au cours du XIVe siècle, d'incessantes guerres et de fréquents raids de pillards mirent à sac les bâtiments monastiques et le cloître, épargnant heureusement l'abbatiale. A la fin du XIVe siècle, l’abbaye de Boscodon fut unie à l’abbaye bénédictine de Saint-Michel de la Cluse en Piémont. Cette union ne dura que quelques années, Boscodon resta Bénédictine.

    Reconstruite à la fin du XVIIe siècle, sa conventualité fut dissoute en 1769 et ses biens unis à l’archevêché d’Embrun. Vendue comme Bien National en 1791, l’abbaye est devenue durant près de 200 ans le cœur d’un petit hameau rural.
    En 1972, l’association des amis de l’abbaye se constitua afin de rendre le bâtiment à sa vocation première.
    Classée monument historique en 1974, l’abbaye a retrouvé par la suite une communauté de religieuses dominicaines avant de se reconstituer sur le plan architectural grâce à de nombreux chantiers de réhabilitation qui en font aujourd’hui un chef d’œuvre de l’art religieux monastique, avec un style roman très pur, proche de l’art cistercien primitif. L’abbaye séduit par sa pureté, sa luminosité et son harmonie des volumes.

     

    Plus d’informations : 04 92 43 14 45
    www.abbayedeboscodon.eu

     

    © Comité de Promotion de Serre-Ponçon Tél. + 33 (0)4 92 43 77 43 - Fax 04 92 43 77 44

  • Eau

    Fontaine

    Cette fontaine permet aux randonneurs de se rafraîchir avant de quitter le hameau du Bois.

  • Géologie

    Le Rocher du Bois

    Ce rocher, qui menacait de tomber sur le hameau du Bois, a été déstabilisé par des pluies abondantes à l'automne 2011 et à roulé sur plus de 100 m de dénivelé pour s'arrêter ici même, sur le bord du chemin (à 50 m du GR environ).

  • Point de vue

    Point de vue

    A une bifurcation de pistes, juste après le croisement avec le sentier d'accès au point de vue de Villard Robert, appréciez le beau point de vue sur le lac et le pont de Savines.

  • Histoire

    Savines-le-Lac

    Savines-le-Lac commune labélisée patrimoine du XXsiècle depuis juin 2011, Savines-le-Lac commune touristique au bord du lac de Serre-Ponçon est de par son environnement et son dynamisme un haut lieu du tourisme en été dans les Hautes-Alpes.

    En 7 siècles de son existence, Savines s'est vu déplacé 3 fois. En 1282, Rodolphe de la Font de Savines prêta hommage au Dauphin des terres du Mandement de Savines. A cette époque, le premier village était situé au fond du torrent de Réallon, au lieu-dit La Paroisse, où se trouve encore les ruines de l'ancien Château des Comtes de la Font de Savines et celles de la première église paroissiale. Il fut abandonné sous la Révolution à cause des ravages du torrent de Réallon. Le second Savines, datant de 1825, fut détruit le 3 mai 1961 pour les besoins de la retenue de Serre-Ponçon. Il était situé sur la rive gauche de la Durance au lieu-dit la Charrière.

    Source :  Office de Tourisme du Savinois Serre-Ponçon
    www.savinois.com
  • Petit patrimoine

    Eglise Saint Florent de Savines-le-Lac

    Œuvre de l’architecte Achille de PANASKHET, à qui l’on doit également la construction du village de Savines-le-Lac, l’église fut construite en 1961 et consacrée en 1962. Elle a pour Saint patron Saint-Florent évêque d’Orange, tout comme l’édifice précédent  situé au hameau de la Paroisse et dynamité le 3 mai 1961 lors de la mise en eau du barrage de Serre-Ponçon.

    L’édifice, fait de pierre, béton et dalles de verres semble simuler l’étrave ou la proue d’un navire, tout en conservant la symbolique religieuse de la Trinité. Aux trois angles on retrouve le clocher, symbole du rassemblement, le baptistère qui est l’entrée dans la vie de Dieu, et l’autel, symbole du recueillement. Le Baptistère demeure à l’extérieur et tangent à l’église, de forme ronde, il a été réalisé en brèche de Guillestre (roche de conglomérat) avec un intérieur fait de pâte de verre.

    Dans la salle du trésor, on peut admirer de magnifiques œuvres dont 2 tableaux représentant l’Adoration des Mages et des Bergers.

    Les Vitraux de l’église

    Dalles de verre multicolore, enchâssées dans des joints en ciment armé, réalisés par le Maître verrier G. THOMAS, suivant les maquettes, dessins et choix des dalles de couleurs de l’auteur Achille de PANASKHET.

    Ces vitraux sont une belle expression moderne  et réaliste du Chemin de Croix, traité d’une manière résolument colorée et figurative. Reprenant pas à pas cette montée au Golgotha, pour nous faire revivre avec intensité la Passion de Jésus. La faisant précéder du recueillement au Jardin des Oliviers et la terminer en apothéose par le jaillissement de la Résurrection, sous forme abstraite.

     

    Chaque vitrail accompagne la montée vers l’autel fabriqué en marbre noir du Portugal.

    © Comité de Promotion de Serre-Ponçon

  • Histoire

    Le Dolmen du Villard

    Cette tombe mégalithique datant de l’âge de bronze final, est classée au titre de Monument Historique en 1900.
    Cette tombe renfermait les restes d'une quarantaine d'individus. Elle recelait aussi céramique, fragments de vases, parures, pendeloques en défense de sanglier, perles en calcaire et en os, poignards en cuivre et brassards d'archers.
    Ces objets sont aujourd'hui exposés au Musée de Gap.

    Souce : Office de Tourisme du Savinois Serre-Ponçon
    www.savinois.com
  • Eau

    Serre-Ponçon et l'aménagement de la Durance

    Prenant sa source vers 2 350 m d’altitude, la Durance parcourt 324 km au fil de ses divagations. C’est une rivière fantasque au régime torrentiel, avec des crues au printemps et en automne. À Embrun, son débit peut varier de 1 à 100 ! Avant son aménagement, les crues centennales lui donnent, au confluent avec le Rhône, un débit cinq fois supérieur au débit moyen du fleuve. Un grand réservoir régulateur est proposé à la construction, en 1909, au goulet d’étranglement que constitue Serre-Ponçon. La géologie interdisant un barrage en béton, la solution de la digue de terre s’impose. EDF entreprend le chantier en 1955 par le détournement des eaux. Ensuite, en trois ans est construite une digue de 14 millions de m3 de terre compactée avec un noyau central en argile. Haute de 123 m et longue de 600 m à la crête, elle a une épaisseur à la base de 650 m. C’est le plus grand barrage en terre d’Europe. Sa mise en eau dure 18 mois, de fin 1959 à mai 1961, créant un lac de 30 km2, plus vaste que celui d’Annecy, s’étirant sur 19 km et retenant 1 200 millions de m3 d’eau. Cette réalisation a permis d’écrêter les crues, sans les supprimer (cf. 1993 et 1994). L’alimentation régulière des canaux d’irrigation de moyenne et de basse Durance est assurée, ainsi que celle des villes. L’usine de Serre-Ponçon et la quinzaine d’équipements hydro-électriques situés en aval sur des canaux de dérivation produisent l’équivalent énergétique de deux centrales nucléaires. Enfin, sur le grand lac, les activités nautiques sont favorisées par une brise de vallée fréquente. 
  • Loisirs

    Muséoscope

    Espace multimédia sur la construction du barrage de Serre-Ponçon, sur l’histoire des anciens villages de la Durance et de l’Ubaye. A travers un  parcours visuel et sonore, venez découvrir  de manière ludique les aspects, géographiques, techniques, sociaux, humains de la réalisation du plus grand barrage, en terre, d’Europe.
    Maquettes des villages engloutis, film sur l'avant-barrage avec des témoignages des anciens habitants, images d’archives, animation de la mise en eau du barrage, film sur la construction du barrage…

    museoscope-du-lac.com
    © Comité de Promotion de Serre-Ponçon

  • Eau

    Fontaine

    De quoi remplir sa gourde et abreuver son cheval

  • Loisirs

    Barre d'attache

    Profitez d'une pause à l'ombre de ce site reposant avec votre cheval !

  • Architecture

    Pont de Chanteloube

    Aussi appelé viaduc des Moulettes, cet ouvrage en pierre de taille  mesure 234 m et possède 14 arches. Il enjambe le lac de Serre-Ponçon et est visible en période de basses eaux. La construction du pont date du début des années 1900, il devait à l’origine servir de voie ferrée reliant Chorges à Barcelonnette (Alpes de Haute-Provence). Cet ouvrage d’art fut réalisé pour rien, puisque le projet de la ligne de chemin de fer fut définitivement abandonné en 1936. On parle aujourd’hui de la « ligne de chemin de fer inachevée ».

    © Comité de Promotion de Serre-Ponçon

  • Petit patrimoine

    Eglise Saint Pierre

    Visite sur demande écrite faite à la mairie de Puy-Sanières.

Description

Jour 1 : Après un court échauffement, le long de la Durance, l’ascension commence. Le sentier parfois difficile pourra être évité par des portions de route. L’Ubac offre un couvert forestier dense. Profitez de sa fraicheur ! Le Belvédère de la Cagnolle nous invite à une pause panoramique puis patrimoniale avec l’Abbaye de Boscodon. Une jolie descente mène à Savines-le-Lac , l’occasion pour recharger les batteries avant de rejoindre la montée vers le belvédère de Pierre Arnoux.  L'itinéraire alterne entre pistes, sentiers, quelques raidillons et une belle descente sur Pontis qui annonce la fin de la première journée.
Jour 2 : Le parcours emprunte des montées roulantes sur piste et de fabuleuses descentes en sous-bois hors des sentiers battus. On retrouve après le bord du lac avec possibilité de se baigner au cimetière de L’Ubaye.  Le parcours évolue ensuite sur une ancienne voie de chemin de fer. La fin de journée évolue sur un terrain où le paysage s’ouvre sur des collines allant de hameaux en villages accueillants.
Jour 3 : L’explication de la présence de ce lac : le barrage. Après être passé par le belvédère de l’Escoubaye puis être descendu par un sentier fabuleux, une jonction par la route nous permet de rejoindre le belvédère du barrage.   L’itinéraire contourne le sommet de la Viste pour évoluer sur la montagne du Colombis. Le « Ruban » est un des incontournables VTT du secteur. Un sentier de crête offrant le plus beau panorama sur le lac et une descente en lacets jusqu’au col Lesbraut. Du Col, l’itinéraire est plus technique pour rejoindre le bord du lac : quelques portions pentues avant de descendre franchement sur un sentier provençal et rejoindre Chorges par des chemins roulants.
Jour 4 : Depuis Chorges, vous rejoignez le bord du Lac. Le ton est donné ! Up and down, vous passez de baies en criques en alternant chemins roulants et sentiers ludiques, tantôt le regard tourné vers le lac, tantôt vers le Mont Guillaume. La seconde partie de la journée vous mènera au belvédère du Pibou.  Depuis ce point de vue, vous pouvez visualiser le parcours des 3 jours précédents. La descente du tourniquet sera votre final. C’est un classique dans l’embrunais, un sentier où les virages s’enchaînent jusqu’au bord du Lac. La traversée sur la digue est un retour au calme appréciable pour cette fin de journée.
  • Départ : Plan d'eau d'Embrun
  • Arrivée : Plan d'eau d'Embrun
  • Communes traversées : Baratier, Crots, Savines-le-Lac, Pontis, Rousset, Espinasses, Chorges, Prunières, Saint-Apollinaire, Puy-Sanières et Embrun

Météo


Profil altimétrique


Zones de sensibilité environnementale

Le long de votre itinéraire, vous allez traverser des zones de sensibilité liées à la présence d’une espèce ou d’un milieu particulier. Dans ces zones, un comportement adapté permet de contribuer à leur préservation. Pour plus d’informations détaillées, des fiches spécifiques sont accessibles pour chaque zone.

Circaète Jean-le-Blanc

Nidification du Circaète-Jean-le-Blanc

Les pratiques qui peuvent avoir une interaction avec le Circaète-Jean-le-Blanc en période de nidification sont principalement les pratiques aériennes comme le vol libre ou le vol motorisé.

Merci d’essayer d’éviter la zone ou de rester à un distance minimale de 300m sol quand vous la survolez soit 1310m d'altitude !

Domaines d'activités concernés :
Aerien, Manifestation sportive
Périodes de sensibilité :
marsavr.maijuinjuil.aoûtsept.
Contact :
Parc National des Écrins
Julien Charron
julien.charron@ecrins-parcnational.fr

Circaète Jean-le-Blanc

Nidification du Circaète-Jean-le-Blanc

Les pratiques qui peuvent avoir une interaction avec le Circaète-Jean-le-Blanc en période de nidification sont principalement les pratiques aériennes comme le vol libre ou le vol motorisé.

Merci d’essayer d’éviter la zone ou de rester à un distance minimale de 300m sol quand vous la survolez soit 1400m d'altitude !

Domaines d'activités concernés :
Aerien, Manifestation sportive
Périodes de sensibilité :
marsavr.maijuinjuil.aoûtsept.
Contact :
Parc National des Écrins
Julien Charron
julien.charron@ecrins-parcnational.fr

Recommandations

Ponctuellement technique, vous devez avoir les bases de pilotage pour franchir quelques difficultés. En cas de doute empruntez les « échappatoires » proposés. Maitriser le mode walk facilitera certains passages.
Réservez vos hébergements, un organisateur de séjours et un moniteur de VTT, vous faciliteront l’organisation et vous feront gagner du temps et du plaisir sur vos vacances.

Transport

Lignes de train directes : Paris/Briançon ou Marseille/Briançon
TGV jusqu’à Grenoble, Valence, Aix en Provence.
Infos réservation et achat :
https://www.oui.sncf/

Parcours régionaux TER PACA – Gare de Chorges ou Gare d’Embrun
www.ter.sncf.com/paca

Accès routiers et parkings

Par le N94 depuis Gap ou Briançon.

Stationnement :

Plan d'eau d'Embrun

Source

Parc national des Ecrins

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :


À proximité
33