Tour de Guillestre - Guillestre en VTT
>>
Accueil
>
VTT
>
Tour de Guillestre - Guillestre en VTT
Guillestre

Tour de Guillestre - Guillestre en VTT

Eau
Géologie
Patrimoine et histoire
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Un bel itinéraire au cœur de la vallée de la Durance.

Sans grande difficulté et ne présentant que quelques montées courtes, ce parcours sympathique à proximité de Guillestre propose un environnement varié et agréable.


Les 10 patrimoines à découvrir

  • Histoire

    Porte d'Embrun

    La porte d'Embrun ou "porte de secours", est percée au centre de la courtine. 

  • Eau

    Fontaine des quatre coins

    Cette fontaine en marbre rose de Guillestre, construite en 1791, se trouvait à l'origine sur l'emplacement de la mesure à grain et a été déplacée en 1838 au croisement de la rue Catinat et de la rue du Colonel Cabrie. On remarque au pied le départ vers la gargouille centrale de la rue Catinat.

  • Histoire

    Citadelle de Mont-Dauphin et sa place forte

    La place forte de Mont-Dauphin, construite par Vauban à partir de 1693, est inscrite depuis 2008 au patrimoine de l'UNESCO. Comme Briançon, elle fait partie des 12 sites majeurs Vauban reconnus par l'UNESCO en France.

    La place-forte donne une vue unique sur l'ancien tracé de la voie romaine Via Domitia, qui permettait de rejoindre depuis l'Italie (via le Col de Montgenèvre) la péninsule ibérique, en passant par Embrun, Gap, Nîmes, Montpellier, Narbonne, etc.

  • Histoire

    Le pavillon de l’Horloge

    L’horloge visible dans le campanile n’est pas celle que Dauphin Guillestre regarde en 1885. Celle-ci est installée dans les années 1920 et est toujours en place. Elle provient de la Maison Arsène Cretin-L’Ange à Morbier dans le Jura.

    Source: http://fortificationetmemoire.fr

    L'office de tourisme est aujourd'hui installé dans le pavillon de l'Horloge.

  • Histoire

    Porte de Briançon

    La porte principale d'accès au Fort dite "Porte de briancon" est gardée par un pont-levis et une herse. Les portes en bois ou vantaux truffées de clous permettaient d'abîmer les haches d'éventuels assaillants.

    On peut admirer l'imagination de Vauban pour défendre la place forte avec notament une seconde porte métallique qui tombait du passage vouté pour stopper une attaque. Source: http://guillestre.free.fr

  • Histoire

    Les fortifications de Mont-Dauphin

    La situation géographique du plateau de Mont-Dauphin permet la mise en oeuvre d'une citadelle construite en forme d'étoile :

    -un système bastionné : successions de bastions triangulaires et de demi-lunes, des fortifications enterrées avec de larges fossés, qui utilisent massivement un matériau local à savoir le marbre de Guillestre (en réalité de la marbrerie du Roi d'Eygliers, qui est en plus non pas du marbre mais du granit rose).

    -des falaise abruptes côté Durance, Guil (Embrun), formant un vrai éperon rocheux

    -une fortification avancée du côté du glacis d'Eygliers (lunette d'Arçon)

    Source: https://www.envie-de-queyras.com

  • Point de vue

    Point de vue

    Incroyable panorama sur La vallée du Guil avec le Mont Guillestre, la vallée de la Durance et sur les impressionantes falaises de la Rue des Masques.

    Entre Guillestre et Mont-Dauphin, au débouché des gorges du Guil, sur environ deux kilomètres, on découvre un véritable canyon creusé par le torrent du Guil qui coule au pied de falaises de plus de 80 m de hauteur, espacées de seulement 200 m.  A l’ère quaternaire, aux époques glaciaires Riss et Wurm (2 millions à 12 000 ans avant JC) le glacier du Queyras déverse sa moraine frontale par delà le verrou glaciaire de la Combe du Queyras. Ces périodes glaciaires alternent avec des périodes plus chaudes où d’immenses fleuves remodèlent le paysage. Ceci explique la constitution particulière de la roche des plateaux de Guillestre et Mont-Dauphin, conglomérat composé de galets, grès, cimentés par de l’argile et du calcaire, appelé poudingue. Les fleuves interglaciaires roulent de nombreux galets de diverses roches arrachées aux jeunes montagnes alpines, que plus tard le glacier compacte et cimente par son poids. (Pays guillestrin)

    Un sentier longe ces falaises impressionnantes et s'appelle "La Rue des Masques". Ce paysage étrange et sauvage est dû à la création d'une faille et à l'effondrement de la falaise. L'effondrement dût se produire au Moyen Âge, cela frappa l’imagination de la population. Pendant des siècles, les bergers racontèrent que des géants monstrueux et des nains turbulents faisaient des apparitions dans ces lieux. Dès lors, les voyageurs cessèrent de passer par ce chemin une fois la nuit tombée. Il est intéressant de préciser que le nom de rue des « Masques » vient du provençal « Masco » qui désigne précisément des sorciers qui jouent aux boules avec les rochers. 

     

  • Histoire

    Eygliers chef-lieu

    Eygliers compte une quinzaine de hameaux dont Eyglliers chef-lieu ou "Quartier du Roy". Certains hameaux sont très anciens comme "La Font d'Eygliers", à l'opposé d"Eygliers gare" qui s'est développé le long de la route nationale à partir du XIXème, près de la gare.

  • Eau

    Lavoir

    Très beau lavoir en pierre et sa fontaine situés dans le centre du village d'Eygliers.

  • Petit patrimoine

    Eglise St-Antoine

    Cette église est de style roman-lombard (roman tardif). A l'intérieur, se trouve de rares peintures du 16ème siècles, découvertes en 1968.


Description

Au départ de l’Office de tourisme de Guillestre, passer devant la Poste et prendre la rue Joseph Mathieu. En bout de rue, tourner à gauche et à l’intersection suivante emprunter le Chemin des Chapelles. À la chapelle Saint-Roch, prendre la route à droite et la poursuivre : elle se transforme en chemin de terre après les dernières maisons.

Ce chemin traverse le plateau agricole de Gaboyer et descend au bout du plateau, d’abord dans un pré, puis à travers bois pour rejoindre la passerelle qui franchit le Guil.

Après la passerelle, à droite, remonter en rive droite du Guil par un large chemin empierré jusqu’au pont du Simoust. Ce dernier franchi, on attaque une montée goudronnée (raide mais courte…). Après la deuxième épingle bifurquer à gauche sur un sentier facile afin d’arriver au « Pain de Sucre » que l’on contourne par son versant Nord. Au niveau de la route, partir en direction de Guillestre et traverser à gauche après le pont. Aller tout droit derrière le lotissement jusqu’à la piste forestière de Combe Chauve que l’on suit sur environ 1 km de montée avant de se lancer à droite dans un sentier technique descendant. Ne reste plus qu’à suivre le chemin forestier, et le retour à Guillestre s’effectue en passant sur la droite, devant l’atelier de marbre, pour rejoindre ainsi le rond point du Queyras puis le centre ville.

  • Départ : Office de tourisme, Place Salva
  • Arrivée : Office de tourisme, Place Salva
  • Communes traversées : Guillestre et Eygliers

Météo


Profil altimétrique


Lieux de renseignement

Maison du Parc naturel régional du Queyras

3580 Route de l’Izoard, 05350 Arvieux

http://www.pnr-queyras.fr/

pnrq@pnr-queyras.fr

+33 (0)4 92 46 88 20

La maison du Parc naturel régional du Queyras est fermée au public

En savoir plus

OTI du Guillestrois et du Queyras

Maison du Tourisme du Queyras, 05350 Château-Ville-Vieille

http://www.guillestroisqueyras.com

info@guillestroisqueyras.com

+33 (0)4 92 46 76 18


Transport

Office de Tourisme du Guillestrois-Queyras : 04 92 46 76 18


Accès routiers et parkings

Office de Tourisme place Joseph Salva, centre-bourg de Guillestre

Stationnement :

Champ de foire, au-dessus de la mairie de Guillestre

Accessibilité

VTT à assistance électrique
Numéro de secours :114

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :


À proximité
14