GTHA - Grande Traversée des Hautes-Alpes à VTT - [ section Serre-Ponçon ]
>>
Accueil
>
VTT
>
GTHA - Grande Traversée des Hautes-Alpes à VTT - [ section Serre-Ponçon ]
EMBRUN

GTHA - Grande Traversée des Hautes-Alpes à VTT - [ section Serre-Ponçon ]

Col et sommet
Point de vue
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Bienvenue sur la Grande Traversée des Hautes-Alpes à VTT ! La plus haute en altitude moyenne, la GTHA vous offrira, le long de ses 350km et ses 17 000 m D+, une variété incomparable de paysages et de sensations fortes sur des monotraces impressionnants, au cœur des Alpes et aux portes de la Provence.

Cette portion vous décrira la partie de la GTHA qui passe par le secteur de Serre-Ponçon, entre Embrun (Les Maures) jusqu'aux portes du Champsaur (LEs Drayes et col de Moissières).

Segment Serre-Ponçon de "la Grande Traversée des Hautes-Alpes à VTT"(GTHA).


Les 5 patrimoines à découvrir

  • Point de vue

    Point de vue

    Depuis le sentier qui surplombe la ville, profitez de la belle vue dégagée sur Embrun.

  • Petit patrimoine

    Eglise Saint Pelade de Réallon

    Ouverte uniquement pour visite guidée organisée par le Pays Sud (contact et réservation au 04.92.44.15.11).
  • Histoire

    Village de Réallon

    L’histoire de Réallon remonte à des temps très anciens comme en témoignent les nombreux objets datant de l’âge du bronze découverts aux XIXe et XXe siècles.

    Durant la guerre de Cent Ans, des bandes de routiers écument la région et perturbent gravement la vie quotidienne des populations. En cas d’attaque, les habitants de Réallon se blottissent à l’abri du château qui domine le village.

    A la Révolution, le système féodal est aboli, le village de Réallon devient une commune indépendante avec un maire élu. Jusqu’au milieu du XXe siècle, le mode de vie des habitants de Réallon va peu varier.

     

    Ils vécurent longtemps de manière autarcique. Pratiquant une économie de subsistance basée sur l’élevage, l’agriculture et le petit artisanat, les réallonnais vécurent longtemps de manière autarcique. Avec la Révolution industrielle et l’arrivée du chemin de fer à Savines en 1883, on assiste aux premiers grands échanges avec l’extérieur. Mais c’est aussi le début de l’exode rural qui continuera inexorablement durant le XXe siècle. De 1014 habitants en 1846, Réallon n’en comptait plus que 642 au début des années 1920 et 179 en 1980. C’est grâce à l’activité touristique que le village connaît aujourd’hui une inversion heureuse de sa tendance démographique. La création d’une station de ski en 1985 a permis l’afflux de nouveaux résidants permanents et la réouverture de l’école. Réallon a bénéficié de la dernière autorisation accordée pour la création d’une station de sport d’hiver.

    © Remontées mécaniques de Réallon & Office de Tourisme du Savinois Serre-Ponçon

  • Architecture

    Fort de Réallon

    Sur une élévation derrière le village se trouve une construction ancienne nommée "le Château". Le Fort de Réallon a sans doute été élevé en pleine Guerre de Cent ans. . Il existait déjà en 1371 et portait le nom de Fortalicium. Son emplacement lui permettait de commander les différents accès à la vallée grâce au ravin de Champas à l'est de l'enceinte et à la construction d'une partie de celle-ci sur un terrain pentu. Le château était composé d'un donjon dont les étages sont accusés par des retraites, avec une unique fenêtre au premier étage. De cette tour partait une vaste enceinte quadrangulaire qui lui est un peu postérieure, car aucune liaison n'existe à la jonction des deux murs. L’enceinte avait vocation de refuge pour abriter les populations réallonnaises en cas d’attaque militaire. Cette enceinte était cantonnée par une tour semi circulaire circulaire avec deux étages de meurtrières ouverte vers l'intérieur. A l'initiative de la commune de Réallon, celle-ci, aussi appelée « Tour à la Gorge », fut complètement restaurée en 2013 avec une aide du Parc national des Écrins.

    Source : Association « Patrimoine en Réallonais » et http://www.alpes-guide.com/

  • Lac

    Lac de Saint-Apollinaire

    A trois kilomètres du village, ce trouve le lac de Saint-Apollinaire aux abords de la forêt de mélèzes. D’origine glaciaire, il est situé à 1 452 m d'altitude. On y pratique la pêche à la mouche no-kill et la baignade. Le lac est un véritable balcon sur la vallée. 


Description

La partie entre Embrun (Les Maures) et Réallon est roulante mais n’est pas dépourvue de dénivelé…Ouvrez grand les yeux : de magnifiques paysages en balcons sur la vallée de la Durance et le Lac de Serre-Ponçon.

Au départ de Réallon, le sentier grimpe sur un sentier technique et exigeant avant de continuer en balcon sur un sentier monotrace pour rejoindre le hameau des Gourniers blotti en fond de vallée.

On reste sur un parcours globalement roulant pour rejoindre la station de Réallon. Le parcours continue par le GR50, sur une piste surplombant le lac de Serre-Ponçon

Après une descente rapide, vous roulerez sur route goudronnée pour monter au Col de Moissières, porte d'entrée du Champsaur.

  • Départ : Les Maures
  • Arrivée : Les Drayes
  • Communes traversées : EMBRUN, PUY-SANIERES, PUY-SAINT-EUSEBE, REALLON, SAVINES-LE-LAC, SAINT-APOLLINAIRE, PRUNIERES et CHORGES

Météo


Profil altimétrique


Transport

Limitons les déplacements en voiture, pensons aux transports en commun et au covoiturage. Tous les transports en commun sur www.pacamobilite.fr

Accès routiers et parkings

Depuis Gap prendre la N94 jusqu'au rond point du grand Liou et prendre la troisième sortit sur D994H, prendre à gauche sur la Porte de Gap puis continuer sur la D466 jusqu'aux Maures.

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :