[GR® 93] Etape 2 : Lachaup - Saint-Etienne en Dévoluy
>>
Accueil
>
Pédestre
>
[GR® 93] Etape 2 : Lachaup - Saint-Etienne en Dévoluy
Dévoluy

[GR® 93] Etape 2 : Lachaup - Saint-Etienne en Dévoluy

Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Cette étape se déroule entièrement dans le Dévoluy, en un vaste demi-cercle. Tous les sommets et en particulier le Grand Ferrand à l’ouest, l’Obiou au nord-ouest, le pic de Bure au sud-est ainsi que les villages du massif seront visibles presque toute la journée sous des angles différents. Passages en forêt, dans les prairies et traversée de nombreux hameaux alternent lors de cette étape pour parvenir à Saint-Etienne-en-Dévoluy, le plus important village du secteur. Après Saint-Disdier, ne pas oublier de faire halte à Mère Eglise (XIe siècle).


Les 9 patrimoines à découvrir

  • Eau

    Fontaine

    Un abreuvoir pratique pour se rafraîchir.
  • Petit patrimoine

    Chapelle

    Ne manquez pas cette chapelle se trouvant sur le côté gauche du chemin, dans le hameau de Truchières. 

  • Petit patrimoine

    Eglise

    Au lieu-dit La Ribière se trouve l'église de St-Disdier.

  • Eau

    Fontaine

    Profitez de cette très belle fontaine, lieu idéal pour se rafraîchir au centre de St Disdier. 

  • Histoire

    Tombe de René Desmaison

    En chemin, longez le cimetière dans lequel se trouve la tombe de René Desmaison, alpiniste, écrivain et cinéaste. 

  • Histoire

    Eglise La Mère

    La chapelle des Gicons ou Mère Église est l’un des monuments les plus anciens du département. Cette chapelle de pur style roman en pierres de pays date du XIe siècle. Perché à flanc de montagne, ce remarquable édifice religieux domine la vallée de la Souloise et accueille chaque été des concerts dans un décor grandiose (Source : http://devoluy.com/eglise.php).

  • Architecture

    Pignons à redents

    Un pignon à redents ou à redan ou en gradins ou à pas de moineaux est un pignon saillant dont l'extrémité est découpée en redents ou gradins. C'est une variante des pignons à échelons, caractéristiques par exemple des « pignons flamands ». Ses origines remontent au Moyen Âge. Il est un élément esthétique et décoratif d'architecture urbaine bourgeoise autant que de constructions rurales plus modestes.

    En région Rhône-Alpes, ils sont typiques de l'architecture de l'est du Nord-Isère. Ils sont également répandus dans l'habitat traditionnel du Vercors nord (Quatre Montagnes). La pierre au sommet s'appelle "la couve" ou "le cocu".

    Source : wikipédia

  • Faune

    La Perdrix Bartavelle

    La Perdrix Bartavelle est une espèce protégée inscrite comme "Vulnérable" pour la région PACA. Elle est présente uniquement dans 8 départements en France (on estime sa population entre 2000 et 3000 couples), dont les Hautes Alpes. Rendue célèbre par Marcel Pagnol, sa chasse est désormais réglementée.

    Elle vit dans les milieux montagnards sur les pentes caillouteuses garnies de buissons, entre 1500 et 2600 m d'altitude.

    C'est un oiseau très vulnérable et très fragile qui est menacé par le dérangement de son habitat par les pratiques de sports d'hiver. L'augmentation des surfaces forestières joue aussi un rôle important dans le déclin de l'espèce. De nombreux lâchers de perdrix rouges ont été organisés en France par les chasseurs, qui ont engendré des croisements hybrides entre les souches relâchées et les souches sauvages. Dorénavant, les lâchers de perdrix rouge sont interdits dans les zones au dessus de 1000m d'altitude.
  • Point de vue

    Beaux panoramas

    De giers au COllet, profitez de très belles vues sur la montagne de Faraut à travers les arbres.

Description

Depuis Lachaup, faire 1,5 km hors GR® afin de rejoindre le GR® au lieu-dit Serre Long (1460 m).

Prendre alors la piste qui descend tout droit. A l’Ubac (1410 m), quitter la piste pour prendre le chemin qui continue de descendre tout droit. Passer devant une croix de bois, traverser la route carrossable et continuer par la descente raide en face. Longer le champ, puis rentrer dans un bois de hêtres. Le chemin s’élargit, tourne à gauche pour remonter à droite. Au Martouret (1216 m) tourner à droite et traverser le hameau du Grand-Villard (1209 m). Descendre par la D 217 pendant 1 km. Après le torrent des Pertusets, monter à gauche le sentier qui bientôt surplombe la route. Traverser le hameau de Seresq et passer tout droit entre deux vieilles bâtisses. Rejoindre alors la route et continuer jusqu’à la chapelle. Un peu plus loin, prendre la piste qui descend à droite, puis à gauche. Celle-ci se rétrécit et traverse une hêtraie. Rejoindre la route, prendre à droite le chemin bordé de pierres dans le bois. Couper la route, les Blanquets (1060 m). Traverser tout de suite à droite par le chemin qui descend dans le bois. Couper la route pour arriver dans le hameau de la Ribière (1050 m). Dans le village de Saint-Disdier, passer devant l’église. Traverser ensuite le torrent de la Souloise (1030 m) (fontaine et gite d’étape).

Après le pont, tourner à droite et juste après à gauche en direction de Mère-Église. Monter l’escalier, traverser la route et continuer le chemin montant (chemin de croix) jusqu’à Mère-Église (1166 m), l’un des monuments les plus anciens du département.

Longer le cimetière dans lequel se trouve la tombe de René Desmaison, alpiniste, écrivain et cinéaste. Prendre à droite le chemin qui coupe plusieurs fois les lacets de la route. Passer aux Bas-Gicons (1270 m) et tirer à gauche. A la Fountanette (1300 m), prendre la route à droite jusqu’aux Hauts-Gicons (1332 m). Traverser le hameau et monter jusqu’au Serre (1382 m). (Relais de télécommunications, école d’escalade des Gicons sur la montagne de Piéroux, panneaux explicatifs sur les bartavelles.)

Continuer sur la piste. Au Pas de Tendille (1359 m) descendre direction Le Collet. Traverser le torrent des Queyras (1310 m). Monter à la Chastre (1353 m), puis descendre par la route bitumée jusqu’au hameau du Collet (1292 m) offrant des points de vue sur le Grand Ferrand, le Pic de Bure et l’Obiou (gites d’étape).

Depuis le Collet, continuer la route en direction de Saint-Étienne-en-Dévoluy. Rejoindre la D 517. A la Combe la Mayt (1254 m), quitter la route pour monter à gauche par le sentier en lacets raides mais ombragés. Alternance de lacets et de traversées avec un petit passage rocheux délicat pour arriver dans la combe la Mayt. A une croisée de chemins, continuer tout droit en direction de la Saume jusqu’à Pra Blaï (1431 m). De là, possibilité de prendre à droite pour faire une halte à Saint-Étienne-en-Dévoluy ou bien poursuivre tout droit en direction de Chaudun par la piste.

  • Départ : Lachaup
  • Arrivée : Saint-Etienne en Dévoluy
  • Communes traversées : Dévoluy

Météo


Profil altimétrique


Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :


À proximité
8